Ma fugue chez moi

11

De Coline Pierré

Lecture 2017

Résumé : Quelques jours avant Noël, suite à une séance d’humiliation au collège, et à l’annonce que sa mère, une fois de plus, ne sera pas là pour les fêtes, Anouk décide de fuguer. Mais après une demi-journée dehors, elle rentre… et va se cacher dans le grenier. Clandestine chez elle pendant deux semaines, elle va finir par renouer avec les siens, le temps que chacun dise son inquiétude et son amour.

Bande

05

Je tiens à remercier les Éditions du Rouergue pour cet envoi.

Mon avis : Victime de moqueries, d’insultes, de harcèlement au collège, Anouck âgée de 14 ans décide de fuguer. Peureuse, elle ne sait où aller et finit par loger au grenier chez elle. Bien que dans sa maison, la survie et la discrétion sont de mise pour échapper à son monde et ses problèmes.

Anouck est la jeune fille que nous suivons lors de ce court roman. Apeurée et triste d’être dans un collège où la haine est contre elle, elle semble fragilisée et décide d’échapper à tout cela. Je l’ai trouvé un peu immature lors de ses actes mais je reste compréhensive de sa détresse. Elle est astucieuse et stratégique dans sa survie. En vérité, ce personnage-ci ne m’a pas vraiment attiré, c’est celui de sa sœur Bena âgée de 12 ans qui m’a intéressé. Certes secondaire, je la trouve fascinante, son rôle est parfaitement construit et sa maturité est agréable. Tête sur les épaules, consciente des choses, je l’ai adoré.

Ma lecture a plutôt mal commencé, le début était lent, les mots se traînaient, le dynamisme n’était pas présent et j’ai bien cru que je passerai une mauvaise lecture. Coline Pierré m’a piégé et m’a étonné.

Tout d’abord, le point de vue de l’histoire est dirigé sur celui de la fugueuse elle-même. Le lecteur peut se mettre à sa place, comprendre ses choix et ses erreurs. Le fait de suivre Anouck dans sa fugue apporte à ce roman un côté plus intense et plus particulier à la lecture. De plus, être au cœur de la stratégie de survie d’une adolescente de 14 ans est incroyablement intéressant. Il s’agit d’une grande aventure au cœur d’une petite pulsion, survivre est un phénomène captivant à mes yeux.

Si ma première impression était mauvaise, elle a rapidement été remplacé par la joie de poursuivre ma lecture, d’aller toujours plus loin et d’en fermer le livre. Des sujets importants sont abordés tels que le harcèlement scolaire, le cyber harcèlement, les relations familiales et amicales, tout ces grands thèmes qui entrent et font généralement parti de l’adolescence. Je trouve que c’était une belle façon d’aborder tout cela.

Loin des problèmes d’adolescents, dirigeons-nous vers l’histoire elle-même. Le titre est accrocheur et on retrouve dans le livre ce que nous promettait l’intitulé. Le concept est fabuleux, fuguer chez soi, jamais je n’aurai pu penser à cela et me voilà servi sur un plateau d’argent. J’ai apprécié ma lecture, beaucoup. Cela reste un roman jeunesse/adolescent qui s’adresse à tout public. Je n’avais aucune idée de ce qui allait se passer pour la suite, lecture imprévisible que j’en suis venue à me poser la question : Que va-t-il se passer à la fin ? Ma petite déception vient justement lors de la conclusion de ce roman que j’ai trouvé un peu niaise à mon goût mais à la fois porteuse d’espoir. J’ai passé un bon moment.

★★★★★★★★★★

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s