Histoire du chat et de la souris qui devinrent amis

65

De Luis Sepúlveda et Joëlle Jolivet (dessins)

Lecture 2017

Résumé : Max est l’humain de Mix et Mix est le chat de Max. Ils grandissent ensemble, ils sont amis pour de vrai. Lorsque Max part faire ses études, il emmène son chat bien-aimé. Max est souvent absent et Mix, devenu vieux et aveugle, passe de longues journées solitaires. Un jour un bruit suspect lui révèle la présence d’une souris mexicaine très sympathique, qu’il baptise Mex. La souris bavarde et trouillarde, raconte le monde à Mix, qui l’emmène en balade et lui donne un coup de main quand il faut atteindre la dernière étagère du placard. Ils sont très différents mais entre le chat rêveur et la souris gourmande et volubile naît une amitié comme sait si bien les raconter Luis Sepúlveda.

bande

Je remercie les Éditions Métailié pour cet envoi.

Mon avis : Max est un jeune garçon, Mix est un jeune chat. Tous deux s’appartiennent et s’affectionnent. Max grandit et part vivre dans un appartement avec Mix, son chat qui lui aussi a vieilli. Max est peu présent dû à ses études et ses voyages, quant à Mix qui est devenu vieux et aveugle, les journées sont longues. Lors d’une absence de son maître et ami, Mix fait la rencontre d’une souris. Celle-ci ne finira pas dans son ventre mais au coeur d’une belle amitié naissance.

Mix est le personnage principal de cette histoire. Dès son plus jeune âge, il prend plaisir à vivre. Lorsqu’il vieillit, il est mis en avant par sa différence physique ainsi que sa différence caractérielle. Devenu aveugle, certains moments de son existence deviennent longs et moroses mais il reste affectueux et gentil malgré son handicap. Je me suis attachée à ce félin pour qui l’amitié signifie tout. Mex est la petite souris qui apparaît au fil de l’histoire. Elle est agile mais peureuse et surtout très sociable. De même que pour le félin, j’ai apprécié ce petit rongeur qui possède tout le sens de ce roman entre ses pattes. Concernant le personnage secondaire mais toutefois important à l’histoire, Max est l’humain. C’est un jeune homme très attentionné envers son chat, le lecteur ressent tout l’amour qu’il lui porte. Je terminerai par les personnages ensemble. Leur amitié est touchante, belle et pure que rien ne peut séparer.

L’atmosphère quant à elle est bienveillante, le lecteur se sent bien puisque les mots sont tendres et le dialogue léger. Quant au rythme de l’histoire, il se passe peu de rebondissements en seulement 80 pages toutefois cela ne gêne en rien la lecture puisque les pages défilent rapidement.

Une fois de plus, Luis Sepúlveda a su prouver son respect pour l’animal et en faire un joli roman jeunesse. Les personnages sont attachants et séduiront, je pense, le plus grand nombre d’entre nous. Ici, l’auteur a voulu faire passer un message dans ce livre que je traduirais comme l’amitié entre un animal et un humain. Il évoque également la possibilité de construire une relation entre animaux de différentes espèces et l’importance de maintenir l’équilibre d’une relation amicale. Je retiendrais surtout le message caché, qui sort peut être uniquement de ma tête, celui de « posséder » un animal et de faire en sorte de garder cette amitié intacte. Cette précédente phrase a pour pensée de conserver son ami à poils jusqu’à la fin, quelque soit son avenir et la tournure que prend sa vie, je pense notamment au handicap ou maladie. Encore une fois, j’ai apprécié la manière de l’auteur de cacher un message à plus forte signification derrière une histoire jeunesse.

J’ai passé une bonne lecture mais un point m’a dérangé. J’ai récemment lu Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler du même écrivain. Je me souviens avoir pleuré d’émotions. Je n’ai pas versé une seule larme lors de cette lecture-ci. En effet, j’ai ressenti le manque de sentiments. J’ai été heureuse à certains passages tant l’histoire était adorable malheureusement j’aurai aimé éprouver bien plus que cela. Néanmoins, si nous passons outre de ce point négatif personnel, c’était une lecture agréable et détente. Je suis à nouveau séduite par le style de Luis Sepúlveda, je recommande autant cet auteur que ses livres.

★★★★★★★★★★

Publicités

4 réflexions sur “Histoire du chat et de la souris qui devinrent amis

  1. Je pense que ta non émotion vient peut etre du fait que tu n’a pas d’histoire qui te lis avec ce livre. Avec le précédent tu avais un souvenirs d’enfance non ? Cela explique peut être pourquoi ton émotion était si grande face au livre 🙂
    Tu en as fait une bien belle chronique tout de même pour cette histoire de chat et de souris :3

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s