Le journal d’Anne Frank

06.jpg

De Anne Frank

Lecture 2016

Résumé : Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu’en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent clandestinement dans  » l’Annexe  » de l’immeuble du 263, Prinsengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot. La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l’un des plus émouvants sur la vie quotidienne d’une famille juive sous le joug nazi.

bande

Mon avis : Anne Frank n’est pas un nom inconnu. Anne Frank est une adolescente juive qui tient un journal lors des guerres d’exterminations. Je ne ferais pas plus de description, cette histoire a fait le tour du monde et si vous êtes curieux, à vous de la découvrir.

Dès les premières pages de ce roman, j’ai ressenti un sentiment de gêne intense. J’avais la sensation de m’introduire dans la vie d’une jeune fille, qui n’est plus de ce monde, partie trop tôt, vivant dans une époque de barbarie et d’injustice. Mes yeux se sont vites humidifiés à la première page lue. Difficile de se dire que nous avons sous nos yeux la dernière preuve de l’existence d’une enfant qui ne méritait comme aucun autre son sort. Difficile de croire que nous nous apprêtons à découvrir la courte vie d’Anne Frank.

À travers ce livre, nous pouvons juger des affinités ou non de Anne envers son entourage. À ses descriptions de Mme Van Daan, je me suis aussi prise à détester cette personne que je ne connais pas, et pourquoi, une personne qui a vécut, elle-aussi. C’est une femme qui semble tout porter sur l’éducation des Frank. Mme Van Daan est le centre des conflits avec la famille Frank, et je reconnais ne pas avoir apprécié ces passages de ma lecture, cela m’a juste amené à haïr une femme que je n’ai jamais connu à travers les mots de Anne.

J’ai eu la surprise de découvrir le caractère de Anne à travers son récit. Je l’imaginais douce, discrète, fille modèle comme elle désigne sa sœur. Cette lecture m’a montré comment était Anne. J’ai apprécié découvrir une jeune fille à travers son journal personnel. Cependant, j’ai été très étonné de voir la façon dont les autres membres de l’Annexe percevaient Anne. Elle était considérée comme une enfant mal-élevée simplement par son amour de la culture et de son envie d’apprendre, j’ai été ahurie. Un détail m’a réellement pincé le cœur, peut-être dû à ma forte sensibilité, il était très dur pour moi de lire Anne Frank parler de son futur, ce qu’elle aimerait faire avec ses enfants. C’est un point qui m’a déchiré le cœur.

J’ai eu l’honneur de lire les écrits d’une jeune fille pleine d’espoir pour la fin de la guerre, mais j’ai eu aussi la tristesse de conclure que cette même adolescente n’a jamais vu ses espoirs se réalisés. Je pense que ce qui a été le plus difficile dans cette lecture a été de lire la dernière lettre de Anne, de savoir qu’elle ne pourrait plus écrire. L’inachèvement de son journal m’a bouleversé, cela marquait la fin de cette famille, la fin tout simplement. L’épilogue n’en était que plus dur, racontant la triste mort de ces sept membres de l’Annexe et de tant d’autres gens. Ce fût, ce que j’appellerai, un drame émotionnel pour moi.

Après avoir terminé la dernière page du récit, je me sens encore dans tous mes états. Le livre en lui-même est lent, ce qui me paraît logique et sans reproche puisqu’il s’agit du journal intime d’une jeune fille racontant ce qu’elle avait sur le cœur. Malgré les très grandes longueurs, on ne peut qu’être ému de lire ce livre. On note aussi un manque d’action, qui rend la lecture assez plate, mais d’un point de vue humain, je suis heureuse qu’il y ait eu peu d’événements. J’ai eu le plaisir de découvrir une adolescente qui a compris de ses erreurs et qui finalement, ne détestait pas les autres tant que ça. J’ai été très remuée quant aux liens qui se sont formés dans les plus affreuses conditions (je parle de l’après-guerre). Ils étaient tous destiné à mourir, je n’ai pas les mots pour continuer cette phrase tant je suis … affectée. Je ne saurais exprimer ce que j’ai sur le cœur mis à part que l’amour des siens, l’amour des autres est incroyablement déchirant. Je suis touchée qu’après ce drame, les proches de cette fillette ait écrit ce qu’ils avaient sur le cœur envers Anne. Elle, cette personne qui a été en vie, qui a eu des sentiments et émotions, et qui est décédée comme les autres, de la cruauté humaine. Ce récit marque les esprits comme elle montre le courage, l’espoir et la patience d’une jeune et admirable adolescente qui voulait simplement vivre sa vie. La mémoire d’Anne Frank est toujours vivante et restera gravée dans les mémoires ainsi que dans l’Histoire avec un grand H.

★★★★★★★★★★

N.B : Il est, à mon sens, impossible et irrespectueux de noter le témoignage d’un individu. Cependant, cette note n’est pas attribuée à la qualité de l’histoire mais à sa facilité de lecture, et d’un point de vue général, à la nécessité de prendre connaissance de cet ouvrage. Toutefois, la note comporte également mon ressenti au long de cette lecture.
Publicités

3 réflexions sur “Le journal d’Anne Frank

  1. Coucou !
    Ça fait longtemps que je veux découvrir ce livre. Évidemment je connais un peu l’histoire d’Anne avec tout ce qu’on en dit, mais justement. Je ne veux pas me contenter des « ce qu’on dit » Je veux vraiment connaître son point de vue à elle, à Anne. Et le film Nos étoiles contraires qui nous montre sa maison m’a encore plus donner envie de le découvrir.
    Une belle chronique miss !

    J'aime

    1. Coucou 🙂 Je l’ai lu également pour avoir le vrai point de vue de tout ce qu’on dit. Oh mon dieu, quand j’ai vu la maison d’Anne Frank (ou plutôt, sa cachette) dans Nos étoiles contraires, je me suis mise à pleurer … C’était vraiment poignant … Merci 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s