Multiversum, tome 02 : Memoria

19

De Leonardo Patrignani

Lecture 2017

Résumé : Après la catastrophe qui s’est abattue sur la terre, Jenny et Alex se trouvent plongés dans Memoria, une dimension mentale qui n’existe qu’à travers leurs propres souvenirs. Est ce pour eux l’espoir d’être réunis dans une vie nouvelle ? Ou un cauchemar dont ils ne peuvent s’échapper ?

 

Bande

Lecture commune avec Des Livres / Une fille

Mon avis : Lors de ce second opus, nous retrouvons Alex et Jenny pour de nouvelles aventures. Multiversum et ses mondes parallèles sont une fois de plus présent avec une toute autre nouveauté, un élément important dans cette histoire si atypique.

Dans le premier tome, Jenny, ce petit bout de femme si charmante m’avait envoûté. Dans cette nouvelle aventure, j’ai été déçu de la manière dont l’auteur l’avait travaillé. Moins de charme, moins de descriptions sentimentales, j’ai eu une impression de barrière entre elle et moi. Quant à Alex, l’un des personnages principaux, je l’ai trouvé insipide. Pour conclure sur ce que j’ai pu lire à propos de ces deux jeunes adultes, je ne suis pas satisfaite. En ce qui concerne Marco, l’auteur m’a surpris. Personnage secondaire dans le premier tome, dans ce deuxième opus, il fait partie intégrante de l’histoire. J’en ai donc appris plus sur lui même si je ne l’apprécie pas particulièrement du fait de son humour subtil et de ce côté petit génie que je trouve un peu poussé. Nous faisons la connaissance de nouveaux personnages dont les noms ont flotté dans ma tête sans pouvoir mettre de visage dessus. Je suis mitigée sur la partie sociale et personnage de ce second tome.

Le lecteur est plongé dans les mondes parallèles où s’ajoute un nouvel univers futuriste inconnu. Grâce à cet élément, l’histoire prend un tournant que j’ai trouvé incroyable et bien plus intéressant que le Multiversum. Ce roman est possède deux parties, un retour en arrière et une nouvelle histoire qui s’y intègre. Retournement de situation, lors des retours dans le passé, la lecture me semblait interminable.

Je ne ressors pas conquise de ce roman mais plus positive que lors du premier tome. Une fois de plus, l’histoire était fouillis et partait dans tous les sens si bien que j’ai eu l’impression que l’auteur en faisait des pataquès pour créer un roman original. Même dans un univers fantastique ou science-fiction, cela me semblait peu crédible dû au surplus d’événements improbables et plus fous les uns que les autres. Toutefois, la partie futuriste reste à mes yeux l’élément clé de ma lecture.

★★★★★★★★★★

Œdipe le maudit

couv9987934

De Marie-Thérèse Davidson

Lecture 2017

Résumé : Œdipe a juste le temps d’entrevoir dans l’ombre le visage enfantin, crispé par l’effroi, d’une toute jeune fille, quand un bruit fracassant lui fait lever la tête. Il entend à peine la jeune fille refermer la porte en sanglotant. Assis maintenant face à lui, devant la muraille, un monstre venu du ciel replie tranquillement ses ailes immenses, eu fixant Œdipe avec un sourire ironique.

Bande

12

Mon avis : Abandonné à la naissance, le bébé se retrouve dans les mains d’un roi et d’une reine. Adulte, l’Oracle lui prédit un avenir bien ténébreux où il commettra l’irréparable. Pour éviter le pire, Œdipe s’enfuit vers des contrées inconnues. Malgré cela, rien ne se passera comme prévu.

Nous faisons la connaissance du personnage principal lors de sa naissance. En effet, nouveau-né, celui-ci est sur le point d’être abandonné et dévoré par les loups, ici le lecteur tisse d’ors et déjà un lien que je qualifierai d’empathie. Le triste sort d’Œdipe ne nous laisse pas indifférent. Plus tard, dans sa vie adulte, nous le retrouvons sous un aspect plus analytique. Il est plus simple de se faire une véritable idée de lui. Je l’ai trouvé naïf dans bien des cas, bien que cela soit compréhensible. C’est un homme perdu par les dires de l’Oracle. J’ai tout de même apprécié ce personnage mais sans plus.

L’atmosphère est particulière, le lecteur est plongé dans cette histoire peu commune. Il sait pertinemment qu’un événement sombre va arriver, mais quand ? J’ai trouvé, par contre, le rythme un peu lent à certains passages. Du début à la fin, nous sommes au cœur de la Mythologie grecque, un bond dans le temps avec cette pointe de ténèbres typique des mythes.

Œdipe est un mythe que j’affectionne beaucoup. Je le trouve obscur, bien entendu, mais ingénieux. Le fait d’être dans un quiproquo durant tout le récit est fascinant, la surprise finale et les révélations encore plus. J’ai lu ce livre à mes 12 ans, un peu jeune d’ailleurs. Je me souviens avoir adoré les passages les plus tristes car événements inattendus pour le lecteur. Dix ans plus tard, je le réaffirme, j’aime ce mythe et ses secrets. De plus, je pense que le côté jeunesse est caché par le côté dramatique, ce qui enlève le tant redouté « livre jeunesse ». J’ai apprécié redécouvrir cette histoire que je n’ai jamais pu oublier.

★★★★★★★★★★

La mini-sieste : 10 minutes chrono !

couv43383934

Du Dr Thierry De Greslan et du Dr Magali Sallansonnet-Froment

Préface du Pr Isabelle Arnulf

Résumé : Écrit par deux neurologues spécialistes du sommeil, ce guide pratique est destiné à ceux qui veulent comprendre leur sommeil pour faire une mini-sieste et mieux gérer leur rythme quotidien. Facile à lire, précis et enthousiaste, cet ouvrage bénéficie des meilleures connaissances scientifiques actuelles alliées à une solide expérience médicale de plus de quinze ans auprès des malades. Il vous permettra de vous approprier la mini-sieste pour la pratiquer selon vos besoins de sommeil, votre environnement et vos habitudes de vie. Le bon moment, la bonne durée, la bonne fréquence :à vous de trouver la mini-sieste qui vous convient ! Le Dr Thierry de Greslan est chef du service de neurologie de l’Hôpital d’instruction des armées (HIA) de Percy (Clamart). Il s’est spécialisé dans les maladies du sommeil. La mini-sieste est recommandée aux personnels de son service. Une salle est prévue à cet effet. Le Dr Magali Sallansonnet-Froment, est neurologue, praticien hospitalier dans le service de neurologie de l’HIA de Percy (Clamart). Pour répondre à un véritable besoin dans les armées, elle crée en 2012 une unité d’explorations et de prise en charge des pathologies du sommeil et de la vigilance. Ils sont tous deux attachés de consultation dans le centre de référence des pathologies du sommeil du Pr Arnulf à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris).

Bande

11

Un grand merci à Babelio et à Rustica Éditions.

Mon avis : Le sommeil est indispensable à la vie, dormir est important. La sieste l’est également. Obligatoire en bas-âge et pour les plus petits, une raison de prendre la fuite pour les adolescents, chacun a une vision différente sur le phénomène de dormir en dehors de la nuit. Les docteurs-auteurs présents nous montrent les réels bienfaits de la sieste, particulièrement celles de 10 minutes.

Ce court livre début par une préface expliquant le contexte et le pourquoi de ce roman. Explications faites, nous enchaînons sur la définition du sommeil et de ses stades, de la fatigue et de la somnolence. Tout est bien organisé. Un chapitre consacrée à la sieste est ensuite abordé puis vient le tour de la fameuse sieste de 10 minutes. J’ai lu et reçu des avis disant que la mini sieste n’intéressait pas les personnes suivants mes activités. Détrompez-vous sur votre première impression !

Ce petit livre étant écrit par deux docteurs neurologues ainsi qu’un professeur travaillant dans l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière est pour moi un travail loin d’être faux. En effet, ce sont des personnes qui travaillent dans ce métier, qui sont spécialisés dans le sommeil, ce livre est le moyen de faire passer le message. C’est pourquoi j’y crois. Des études et théories sont cités dedans. Ce travail a un aspect professionnel.

On verra plus loin dans le livre les bienfaits et conséquences de la mini sieste de 10 minutes. Cela semble intriguant, je le conçois. Sachez que les effets positifs sont nombreux et que rien ne coûte d’essayer. J’invite tout le monde à prendre conscience de ce qui est dit dans ce livre de 64 pages où la mini sieste est encouragée et cela, à bien des égards. Curiosité, soif de connaissances, plaisir de découvrir le sommeil et son fonctionnement, les occasions sont nombreuses de s’y plonger.

★★★★★★★★★★

La plus grande chance de ma vie

couv55844000

De Catherine Grive

Lecture 2017

Résumé : Une adolescente découvre, à l’occasion du divorce conflictuel de ses parents, qu’elle n’est la fille ni de son père, ce qu’il soupçonnait, mais de sa mère non plus ! A la maternité, une infirmière a échangé deux nourrissons. Qui sont ses véritables parents ? Car amour et biologie ne vont pas toujours de pair… Inspiré d’un fait divers, un roman bouleversant sur des questions très actuelles.

Bande

10

Je tiens à remercier les Éditions du Rouergue pour cet envoi.

Mon avis : Juliette dit Ju a toujours eu beaucoup de chance dans la vie. Un jour quelconque, sa précieuse amie porte-bonheur l’a quitte et les ennuis commencent et s’enchaînent sans jamais s’arrêter. Les parents de Ju se séparent, test ADN à la clé. Le pire est annoncé lors des résultats, bien pire qu’un adultère. Non, l’histoire est plus compliquée que ça … autant pour son père que pour sa mère.

Nous suivons Ju, une jeune adolescente de treize ans dans un monde dans lequel tout va bien. Peu à peu, l’histoire défile et le caractère de Juliette change. Nous découvrons ses craintes, ses peurs et sa colère. Lorsque le lecteur est plongé dans le roman, il ne peut que comprendre les réactions de cette adolescente en détresse et en panique face à un fait comme celui qu’elle vit. Bien que je puisse comprendre ce qu’elle ressent, son comportement m’a parfois agacé. Je pense que l’auteure appuyait sur certains mots si bien que j’ai senti comme une forme d’exagération, quelque chose d’extrême dans les écrits de Catherine Grive m’a dérangé, pas dans le comportement de Ju qui est compréhensible. Quant à ses parents, le lecteur ne peut que détester son père. Sa mère est adorable, elle n’a que de l’amour à donner. Sa relation fusionnelle avec sa fille m’a un peu dérangé, encore une fois, l’exagération dans les mots de Catherine Grive m’a fait défaut.

Je me suis lancée dans cette lecture heureuse. Les premières impressions sont essentielles et j’ai senti que ce livre allait me plaire. J’ai dévoré 50 pages très rapidement et j’ai dû me forcer à mettre en pause ma lecture pour aller dormir. Cela montre bien que mon enthousiasme était de haut niveau. Je l’ai terminé le lendemain, le jour où j’écris ces mots. J’ai donc continué ma lecture, toujours avec autant d’entrain mais j’ai trouvé que le rythme de l’histoire prenait un autre tournant.

En effet, il y a dans une grande partie des romans un élément déclencheur. Je me suis pris celui-ci en pleine figure, je n’ai pas pu l’éviter, il est arrivé si rapidement que j’en étais déçue. Selon moi, cet événement, le cœur de l’histoire est mal exploité, du moins, je ne l’imaginais pas comme cela. J’ai eu l’impression que l’auteure nous jetait son idée sans vraiment l’avoir intégré à l’histoire de Juliette, sans avoir cherché à prendre son temps. Le rythme a accéléré d’un coup et tout le récit me semblait brouillon. Je me suis habituée à la plume de l’auteure et vers la fin, je n’ai pas reconnu Catherine Grive.

Ce livre parle de bébés échangés à la naissance, un thème peu courant en littérature. Tout de suite, la motivation était présente pour le dévorer. Mon avis est peu élogieux car je me suis surtout concentrée sur les défauts qui m’ont perturbé. Mais il possède ses qualités. Un thème atypique, un amour entre enfant-parent très présent, une jolie plume, une lecture agréable. J’ai passé un moment avec ou sans les défauts que j’ai pu noter. J’ai apprécié ce que j’ai lu et je le conseille. Des livres comme celui-ci on en lit très peu. Je reste plutôt satisfaite de ce petit roman que j’ai englouti en à peine deux heures.

★★★★★★★★★★

Le animaux ne sont pas comestibles

couv72564532

De Martin Page

Lecture 2017

Résumé : Le véritable test moral de l’humanité (le plus radical, qui se situe à un niveau si profond qu’il échappe à notre regard), ce sont les relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. Milan Kundera

Récit du parcours de l’auteur vers le véganisme, ce livre navigue entre essai et aventure intime pour présenter la cause animale comme une lutte politique et éthique exigeante mais aussi joyeuse et inventive. Être végane, c’est avoir la conviction que l’être humain ne doit pas asservir et tuer les animaux pour manger, se vêtir ou se divertir. C’est un chemin passionnant et imparfait, riche en réflexions, débats, rencontres et connaissances. En racontant son quotidien, en présentant d’autres trajets et motivations (liées à l’écologie, à la santé), en informant sur la nutrition, en montrant que le véganisme est accessible et gourmand, et qu’il n’a rien à voir avec l’ascèse ou la pureté, Martin Page invite chacun, qu’il soit végane, végétarien ou omnivore, à s’interroger sur le regard qu’il pose sur les animaux et sur la place que leur assigne la société. La lutte pour les animaux est une question de justice sociale. Il est plus que temps d’inventer un monde empathique et égalitaire.

Bande

09

Mon avis : Livre sans moralisation mais d’encouragements, d’engagements, d’idées et de solutions. Martin Page offre sa vision du monde animal dans la société et dans l’espèce humaine ainsi que ses combats menés. L’auteur parle du veganisme et de son parcours personnel, de l’avancée du végétal dans une société majoritairement omnivores et des luttes pour soutenir les animaux.

La couleur vive de ce livre, l’illustration significative et le titre accrocheur m’ont hypnotisé. Étant végétarienne, je me suis ruée dessus. Une pleine joie de m’être à nouveau plongé dans ce genre de livre et de dires qui me rappellent quels sont mes combats, pour quoi je lutte et quelles sont mes fiertés.

Ici l’auteur parle de veganisme, qui apparaît de plus en plus dans la littérature et qui est une excellente chose. Il discute également de son parcours personnel ainsi que des conditions animales, des actes et pensées des omnivores, de la progression des animalistes et quantité d’autres thèmes.

J’ai appris de nombreuses informations, une quantité insoupçonnée de connaissances supplémentaires. Notamment sur certaines pratiques pour nourrir les êtres humains et les conséquences sur les animaux. J’en ai appris beaucoup également sur le veganisme, à quel point le devenir n’est pas insurmontable mais est simple lorsque l’on obtient les bons renseignements. Martin Page dédie un chapitre au sujet des vitamines et des aliments qui « remplacent » certains autres. Je qualifierai ce livre de guide vers le veganisme et de manuel vers la réflexion.

En effet l’auteur offre au lecteur son point de vue, son avis jusqu’au bout de sa pensée. Il consacre également un chapitre aux différents types de problèmes et d’exploitations animales comme la chasse, le corridas, la laine et bien d’autres. J’ai adoré cette partie, le fait de partager le même avis que l’écrivain et le plaisir de voir cette réalité si triste couchée sur papier et accessible à tous. Il aborde en moins de 300 pages une multitude de thèmes, de débats, de sujets. C’est pourquoi je trouve ce livre très intéressant avec un fort contenu.

Martin Page partage également sa vie quotidienne et les remarques qu’il reçoit sur le veganisme. Il expose les mots que ses connaissances lui ont dit et nous apporte une analyse ainsi qu’une réponse au commentaire cité. Il s’agit d’un excellent travail de l’auteur, net et complet.

J’ai passé un excellent moment à me remettre en question, à remettre en question la société dans laquelle nous vivons puisque l’auteur s’attarde aussi sur cet aspect. Je ne connaissais que le minimum du veganisme, j’en ressors plus forte, avec de plus grandes connaissances, et surtout le plus important, j’ai enfin pu avoir la réponse à mes questions. Martin Page laisse un fort message d’espoir et de soutien à ses lecteurs, mes peurs se sont affaiblies laissant place à une culpabilité moins grande. Je me sens bien et je me sens mieux après avoir lu de si beaux mots plein d’amour envers les animaux et les combats pour les soutenir. Ce livre est à lire car il contient probablement la réponse à la grande majorité de vos questions, ainsi que de nombreux conseils et surtout un magnifique instant d’espoir.

★★★★★★★★★★

Book Haul | Mai 2017

26

Bonjour. Après un, voire deux mois, sans achats ni réceptions, je reviens en force avec huit bébés. Cela m’avait manqué de ne pas voir de nouvelles « têtes ». Masse critique Babelio, services de presse, achats, trouvaille au fond de mes affaires poussiéreuses, don … Il y a de tout !

 

13couv9987934couv34110197

imagescouv4338393418742323_1283579198434476_1066474625_o

couv55844000couv72564532

Tag des Trois

18516840_1274978165961246_1006032188_o

Ce tag est disponible sur Instagram. J’ai été tagué par Leclandesreveurs.

Ayant trouvé ce tag particulièrement sympathique, je me suis dit qu’il méritait son propre article plutôt qu’une simple publication sur Instagram.

______________________________

Romans

61couv49373531couv23130242

______________________________

Sagas

couv1189781couv1840694couv52931389

______________________________

Bookboyfriends

couv4457678couv64181071couv62182139

I.R.L – Link : Ce personnage m’a fait craqué par ce côté étrange, je dirai même flippant, il a ajouté un énorme coup d’action dans ce livre.

La loi du cœur – Moïse : Un homme qui fuit est généralement attirant, l’envie de le poursuivre et de l’attraper pour l’aimer. Il est sans doute mon coup de cœur Bookboyfriend. Il serait à mes yeux un excellent amoureux.

Sortilège – Kyle : Garçon égoïste, méprisant, c’est lorsqu’il devient quelqu’un de bon sous son apparence « affreuse » que je l’aime. Où le physique n’est qu’un détail de la beauté et où le cœur est essentiel. Le fait qu’il soit différent me fait craquer.

______________________________

Chansons

[Clique sur le titre de la chanson]

Fast car (The Voice)SkeletonsLes filles d’aujourd’hui (La demoiselle aux cerfs & Jbey)

______________________________

Groupes

[Clique sur le titre du groupe]

Andréas & NicolasDa TweekazNightwish

______________________________

Films

192821621900128469199338_af

(Photos : AlloCiné)

______________________________

Séries

51OX-la6a+L51CJqazk3OL._SY445_71FhsGrXVxL._SY445_

(Photos : Amazon FR & UK)

______________________________

Animaux

Pieuvre • Chat • Cerf

______________________________

Métiers

Psychologue • Éducateur • Professeur

Aux rythmes du kaneka

images

De Baudouin Chailley

Lecture 2017

Résumé : La fine étrave éventra la vague qui se précipitait sur elle et le Chattanoo vibra de la quille au mât. D’une impulsion précise sur la barre, Kevin reprit son cap vers un horizon que le soleil couchant nimbait d’une lumière irréelle, comme seul le Pacifique pouvait en offrir. Adossé au coffre avant, Faa’lau le Tahitien qui croyait aux tupapahau et à leur cortège de fantômes, n’avait pas bougé. Lui ne disait rien. Jamais. Perplexe, Kevin s’interrogea une fois de plus. Mais dans quoi s’était-il donc laissé embarquer ? Et d’ailleurs, la fortune promise à son arrivée à Sydney lui serait-elle jamais versée ? Que cachait le vieux Thibert, ex-marin de la Marchande, le vieillard à la bouteille facile et la parole rare venu finir sa vie au bord du lagon calédonien ? Et qu’avait-il fait à l’époque que l’on appelait pudiquement celle des « événements », ceux qui avaient secoué toute l’île des mois durant ? Plus les jours passaient et plus Kevin avait l’impression de s’être fait manipuler. Mais dans quel but ? N’importe quel skipper aurait pu piloter le Chattanoo de Tahiti à Sydney. Alors pourquoi lui ? Il y avait aussi les yeux et le sourire de la jeune Vaèa, la trop belle métisse. Lui jouait-elle la comédie d’un amour impossible ? Elle, savait tout. Ou presque. La vérité était-elle à ce point monstrueuse pour murer la jeune femme dans un silence effrayé ? De plus en plus inquiet, Kevin vit approcher la nouvelle lame et se prépara au choc.

Bande

20170512_143018

Je remercie les Éditions Baudelaire pour cet envoi.

Mon avis : De Tahiti à Sydney, Kévin le skipper ne comprend pas. Pourquoi lui ? Pourquoi est-il à bord du Chattanoo ? Recevra-t-il la somme d’argent que l’on lui doit ? Lors de son voyage, de multiples questions s’embarquent dans sa tête. Manipulation, événements, péripéties. Cette expédition n’a rien d’amusante.

Dans les nombreux personnages présents, l’un d’eux se démarquent. Kévin, skipper. Un poil naïf, il reste la tête sur les épaules. Un autre personne s’est détaché, Vaéa, jeune femme métisse à la beauté insoupçonnée. J’ai aimé le lien si particulier entre elle et Kévin. Le lecteur sait qu’il se passe quelque chose mais difficile de décrire l’exactitude. Quant aux personnages secondaires, il y en avait trop à mon goût si bien que je me suis perdue à certains moments : qui est qui ? Toutefois, cette grande variété permet au lecteur de rencontrer de nouvelles têtes et de nouvelles histoires. Baudouin Chailley a parfaitement décrit les membres de son roman si bien que j’avais la sensation d’en connaître certains personnellement.

Pour un lecteur en soif de voyage, ce livre est le parfait itinéraire vers l’étranger. Mêlé à une enquête et des soupçons, l’expédition n’est pas de tout repos. La lecture était agréable, je n’ai pas toujours su me projeter car quelques longueurs mais je suis partie avec Kévin et sa troupe. La fin est inattendue et laisse présager un bel avenir pour nos héros.

★★★★★★★★★★