Dans la forêt de Hokkaido

87

De Éric Pessan

Lecture 2018

Résumé : Les anges gardiens n’existent pas qu’en rêve, le saviez-vous ? Lorsque Julie plonge dans le sommeil, son monde bascule. L’adolescente se retrouve dans la forêt de l’île japonaise d’Hokkaido, reliée physiquement à un petit garçon de sept ans. Abandonné par ses parents, il erre seul, terrifié, et risque de mourir de froid, de soif et de faim. Quel est le lien entre Julie et l’enfant perdu ?

Bande1

80

Je remercie les Éditions L’école des loisirs pour l’envoi cet ouvrage.

Mon avis : Julie est liée à un petit garçon. Elle ne le connaît pas, il vit loin d’elle et partout elle le voit en rêve chaque nuit. Lorsque le sommeil l’emporte, Julie a pour mission d’aider le petit garçon à survivre dans cette forêt immense sur une île japonaise. Est-ce vraiment possible de porter secours à distance grâce à des rêves étranges ?

Julie est une adolescente plutôt secrète, elle ne dévoile pas grand-chose de sa vie et garde au mieux l’existence du petit garçon qu’elle voit en rêve. Ce n’est pas un personnage très développé, je ne me suis donc pas attachée à elle. En revanche, une particularité m’a vraiment plu, elle ressent ce que le petit garçon ressent et s’affaiblit en même temps que lui, j’ai trouvé ce concept vraiment très intéressant. Quant au petit garçon, il ne parle pas, il est très discret et perdu. Je suis plutôt déçue de la relation entre Julie et cet enfant, je l’ai trouvé très peu détaillée alors que si elle était plus développée, je ne me serais pas ennuyée et j’aurai trouvé un plus grand intérêt à l’histoire de ce livre.

Ce roman n’est le type d’univers vers lequel je me tourne habituellement mais j’avais envie de découvrir cette histoire et de prendre un risque. Ma peur était justifiée, je n’ai pas accroché à ce monde. Il y avait bien trop de description de l’environnement dans lequel évoluait l’enfant et trop peu de détails sur la relation qu’il entretenait avec Julie, ce qui pour moi, était la clé de cette histoire, l’élément incroyable. De plus, le style de l’auteur m’a posé un problème, je n’ai pas adhéré à sa plume et donc je n’ai pas réussi à me projeter dans l’histoire, le rythme était vraiment lent.

Pour finir, je pense sincèrement être passée à côté du message que voulait transmettre Éric Pessan puisque ce n’est qu’à la lecture des remerciements que j’ai compris où il voulait en venir. Je n’attendais rien de ce roman, je savais que ce n’était pas mon genre de lecture mais intriguée par l’idée, j’ai voulu tenter. Je n’ai pas aimé cette lecture car cet univers est trop différent du mien et donc, je n’ai su me projeter.

★★★★★★★★★★

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s