Le chat Créole

22

De Guy Burel

Lecture 2017

Résumé : Je suis née avenue de l’Impératrice-Joséphine, aux Trois-Îlets en Martinique. Au début de ma vie, j’ai connu l’enfer, mais j’ai bravé mes craintes pour avancer dans la vie – oui mais à quatre pattes, car je suis un petit chat. Une rencontre incroyable va changer le cours de mon existence, d’où va naître un riche amour réciproque. Ramenée à Paris par mes deux sauveteurs, je m’installe dans leur appartement et cohabite harmonieusement avec Thésis, le premier chat de la maison. Je sais comprendre les hommes et me faire comprendre d’eux, grâce à mes miaulements et mimiques. Je sais aussi appréhender les questions complexes et commenter les événements importants: la politique, les faits de société, le sport, mais aussi la vie de la famille. Chaque fois, je donne mon avis et j’échange avec les hommes. À travers mon histoire et les bonheurs et malheurs de ma famille, j’exprime une philosophie: il faut se battre pour repartir après chaque choc de la vie. Il est également indispensable de donner pour recevoir: on ne peut pas être aimé si l’on n’aime pas soi-même, on ne peut être heureux qu’avec les autres. Livre écrit avec la collaboration de Julie Trevily.

Bande

15

Je remercie les Éditions Baudelaire de m’avoir envoyé cet ouvrage.

Mon avis : À peine née et déjà une vie si compliquée, un chaton en détresse et sans moyen de survivre trouve le chemin de Guy et Françoise. Dès lors, une fabuleuse vie l’attend avec son lot de malheur et de joie. Créole, de son nom, n’est pas un chat comme les autres et le fait bien savoir. Ce roman retrace leur histoire.

Créole, personnage principal, n’est autre qu’une petite chatte. Gentille, généreuse, j’ai aimé suivre son histoire. Atypique, le lecteur découvre que son intelligence n’est pas égale à celle de tous les félins et qu’elle comprend le langage humain. Je ne m’attendais certainement pas à un tel personnage. Cultivée et intéressante, je l’ai adoré. Guy est le second personnage principal, il est le maître de Créole. C’est un homme qui se cherche beaucoup professionnellement parlant, une personne avec du cœur, gentil et attentif. Je l’ai également beaucoup apprécié. À vrai dire, je me suis liée d’amitié avec chacun des personnages présentés. Je suis devenue amie avec les autres chats ainsi que Françoise et Florence. Chaque personne apporte quelque chose à cette histoire, un bout de bonheur et de tendresse. Je dois avouer qu’un élément a retenu mon attention. Le parcours des protagonistes étaient si bien écrits que je dirais que ce qui est écrit n’est pas seulement fictif. En effet, le personnage de Guy porte le même nom que l’auteur. Il s’agit peut-être d’un jeu de la part de l’écrivain mais cela apportait une touche fabuleuse de réalisme.

J’ai passé un moment formidable, les pages défilaient à grande allure. Le lecteur est plongé dès lors dans les conditions difficiles des chats dès leur naissance. Ainsi une prise de conscience peut avoir lieu. Le lecteur évolue avec le personnage félin qu’il suit et il peut être surpris d’un certain élément. Nous sommes au cœur des pensées de Créole, le chat. Au début, cela m’a fait étrange puis je me suis habituée et j’avoue être ressortie conquise. Ce roman ne parle pas que de boules de poils à griffes, il traite de bien d’autres sujets. Il suffit de se laisser guider par Créole qui philosophe avec nous et nous fait réfléchir sur bien des points.

Je suis ravie de cette lecture. Je ne l’oublierai pas. Elle m’a apporté ce que je cherchais, un mélange d’animaux et de légèreté. Cet ouvrage traite de la vie difficile des chats errants, des événements tristes comme heureux dans la vie des félins et de leurs maîtres. Guy Burel valorise l’intelligence animale à travers le personnage de Créole mais pas seulement. Il est agréable de lire un roman aussi positif avec un message bienveillant. Battez-vous quelque soit l’obstacle, voici ce que je retiens de ce moment. J’ai ri mais j’ai aussi pleuré. Mes larmes ont dévalé mes joues, une conclusion triste et magnifique, une fin admirable. Écrire cet avis est avouer que le livre est terminé et je n’en ai aucune envie. Au revoir Créole, au revoir Guy et à tous les autres, je ne vous oublierai pas.

★★★★★★★★★

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s