Les derniers jours de Rabbit Hayes

05

De Anna McPartlin

Lecture 2017

Résumé : Quand Mia, que l’on surnomme affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre, même si elle refuse de l’accepter, tout comme ses proches qui assistent, impuissants, au déclin de leur fille, sœur, mère ou amie. Tous sont présents à ses côtés pour la soutenir : Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant ; Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille ; Marjorie, sa meilleure amie et confidente ; et enfin Juliet, sa fille de 12 ans, qu’elle élève seule. À mesure que les jours passent et que l’espoir de sauver Rabbit s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont se construire sans cette femme qui leur a tant apporté. Rabbit est au cœur de ce petit groupe et des préoccupations de chacun de ses membres. Si elle a perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. Et Rabbit a quelques idées bien particulières pour leur faciliter la tâche. Mais très peu de temps pour les mettre en œuvre…

bande

Mon avis : Comme le titre du roman l’indique, Rabbit Hayes vit ses derniers jours, rongée par la maladie. Soutenue et accompagnée par son entourage, Anna McPartlin nous délivre les derniers instants de cette famille ou amis dans lequel le deuil est présent.

Rabbit Hayes est le personnage principale de cette histoire, tout le roman tourne autour d’elle. Enfant et mère, les autres personnes de ce roman se souviennent de moments passés avec Rabbit, bons ou mauvais. Je ne me suis pas attachée à elle directement, je suis passée par les différents discours et pensées des autres personnages. Elle est décrite comme étant une personne extraordinaire.

Je ne pense malheureusement avoir été dans les bonnes conditions pour lire ce roman, sûrement pas le bon moment. Finalement, chaque personnage délivre sa vision de Rabbit et son témoignage sur la femme qu’elle est. Malheureusement, je ne l’ai pas vécu comme un moment émouvant mais comme une intrusion dans la vie privée. Je me suis sentie oppressée par tous ses gens qui connaissaient Rabbit Hayes, femme avec qui je n’ai jamais discuté. J’ai eu l’impression d’être dans le journal intime commun d’une famille attristée par la maladie. En fait, je n’avais pas ma place avec ces personnes. Je me suis également perdue dans les différents personnages et la narration qui changeait régulièrement, j’ai perdu le fil à plusieurs reprises.

Voici donc une chronique peu construite, résultat de mon malaise durant cette lecture. J’aurai sûrement pu l’apprécier dans d’autres circonstances. Je n’ai pas ressenti d’émotions ni de tristesse ou de compassion. Seule la fin m’a mis la larme à l’œil. Je n’avais pas ma place auprès de Rabbit Hayes et de sa famille endeuillée, je leur souhaite bon courage et je m’arrête ici. Malgré tout, le sujet reste intéressant, la maladie, la mort, le deuil, la vie qui continue. Toutes ces questions qui viennent et reviennent trouveront sûrement place auprès d’un autre lecteur.

★★★★★★★★★★

Publicités

7 réflexions sur “Les derniers jours de Rabbit Hayes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s