Hérédité

60

De Romain Balestra

Lecture 2017

Résumé : C’est un pur-sang, un mustang aussi noir et sombre que le sont les cieux. Mais la métamorphose ne s’arrête pas là car telle une tache d’encre de Rorschach, mouvante, la monture redessine sa silhouette au gré de son approche pour enfin laisser apparaître son cavalier. Un guerrier tout en armure et aussi sombre que l’est son destrier dont la chevauchée fait retentir le cliquetis hypnotique de son attirail. Déroutant, le cavalier qui par-delà le masque grimaçant qu’il porte, laisse apparaître son regard de mort et couvert d’une coiffe d’acier, surmontée de cornes acérées, n’est pas un homme, mais un démon qui galope jusqu’à moi. D’une main il tient la bride et de l’autre dégaine un sabre à la lame éméchée et rouillée jusqu’à la garde.

bande

Je remercie les Éditions Baudelaire de m’avoir proposé et envoyé cet ouvrage.

Mon avis : Un accident est survenu dans l’armée Suisse, la police est sur les lieux. Malheureusement, l’aboutissement des recherches des policiers ne sont pas convaincantes. Ils décident de faire appel à un psycho-criminologue, qui à son tour, décide de confier cette mission à son apprenti Lyssandre Zacharias. En est-il capable ? Blessé à jamais par la mort de ses parents, il lui est difficile de penser à autre chose qu’à ses démons. Lors de cette mission, il devra prouver aux autres ainsi qu’à lui-même qu’un changement est possible.

Lyssandre Zacharias est un personnage auquel, au premier abord, on ne sait pas véritablement quoi penser. Dès les premières pages, cet homme nous montre qu’il est incapable de faire preuve d’amour envers une autre personne. Le lecteur comprend donc que Lyssandre n’est pas antipathique mais seulement blessé intérieurement par un événement sans doute traumatisant. Je pense que le fait de comprendre le personnage principal nous permet de nous attacher à lui. Le lecteur ne peut pas rester indifférent face à la souffrance de celui-ci. De plus, tout au long du roman, Lyssandre nous surprend à évoluer, à prendre confiance en lui et à se reconstruire.

Pour être honnête, je ne saurais quoi dire de cette lecture. J’ai eu beaucoup de mal à me projeter dans ce roman. Non pas la faute de l’auteur ni de son oeuvre, je dirais plutôt que ce livre n’était pas fait pour moi. Tout comme les relations humaines, je pense que les livres et les lecteurs ont aussi leur affinité. Hérédité possède des qualités à ne pas négliger. Le moment où je me suis perdue est lors de la mission qui est confiée à Lyssandre. Je n’ai pas réussi à entrer dans son monde et je n’ai pas compris où voulait m’emmener l’auteur. Certains passages étaient dynamiques, d’autres plus plats. Je me suis ennuyée à certains moments comme j’ai pu prendre du plaisir à d’autres. Je pense m’être perdue dans le vocabulaire, l’environnement dans lequel je me suis retrouvée.

Pour conclure, je pense que je n’étais pas faite pour cet univers. Cela ne veut pas dire que le livre est mauvais, encore une fois, je souhaite valoriser ses qualités comme le personnage principal que l’on trouve blessé psychologiquement et qui ressort grandi de son expérience. La reconstruction psychologique que nous avait promis l’auteur est présente. Si mon avis peut sembler négatif, sachez qu’il ne l’est pas totalement. Certes, je n’ai pas aimé cette lecture comme je l’aurai voulu mais je crois en son potentiel et je sais qu’il plaira à d’autres lecteurs que moi.

★★★★★★★★★★

Publicités

6 réflexions sur “Hérédité

  1. L’auteur répond :
    Merci pour cette chronique à la critique complète et très bien écrite.
    Ton avis meme mitigé (et quand bien même il aurait été négatif) est pour ma part une chance.
    A travers les lignes tu as découvert une part de mon intimité, étonnante et parfois déroutante mais non dénuée de qualités.
    Je suis honoré.
    Romain Balestra

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s