La Mécanique du Coeur

59

De Mathias Malzieu

Lecture 2017

Résumé : Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l’accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d’éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d’état amoureux. Mais le regard de braise d’une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu’aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l’amour comme sa cruauté. Conte désuéto-moderne mâtiné de western-spaghetti, La Mécanique du Cœur vibre d’une rugueuse force poétique où l’humour est toujours présent. Mathias Malzieu soumet aux grands enfants que nous sommes une réflexion très personnelle sur la passion amoureuse et le rejet de la différence, donnant naissance à un petit frère de Pinocchio qui aurait fait un tour chez les Freaks de Todd Browning.

bande

Lecture commune avec Livre O’vert et Astéroïde Livresque

Je me baladais au milieu d’une bouquinerie quand j’ai croisé le regard de ce roman. Il n’était pas dans ma wish list, il ne me tentait pas plus que ça mais à 3 € et en bon état, je me suis laissée tenter. C’est en arrivant chez moi que j’ai commencé à me souvenir de tous les bons avis que j’avais lu à son sujet et à me forger quelques espoirs en cette lecture.

Mon avis : À sa naissance, la sage femme découvre que le cœur de Jack est gelé. Pour survivre, une horloge lui est greffée. Son nouveau cœur, bien que mécanique, est lui aussi fragile et il ne résistera pas à ce sentiment nommé amour. Seulement son regard se pose sur la petite chanteuse de rue. Quel sera le destin de Jack ?

Jack est le personnage principal de ce conte. Encore un enfant, il est naïf et cherche à savoir comment fonctionne l’amour comme si il y avait un processus précis. Jack a aussi ce côté fragile, une fragilité mécanique qui n’est autre que son cœur. Je ne me suis pas spécialement attachée à ce personnage-ci. Il est certes mignon, il ne m’a pas marqué plus que ça. Le second personnage que l’on croise moins dans le roman mais qui a bel et bien sa place est la chanteuse andalouse, Miss Acacia. Je n’ai pas apprécié ce personnage, je l’ai trouvé parfois hautaine et parfois désagréable. Quant aux autres personnages, je ne les porte pas non plus dans mon cœur.

La plume de l’auteur est pour moi le point le plus négatif de tout le roman. Dans les mots de Mathias Malzieu sonne l’univers de Tim Burton, monde que je n’approuve pas particulièrement. L’auteur nous offre un conte narré avec un soupçon de vulgarité, d’étrangeté et beaucoup de poésie. Le mélange des trois a eu l’effet d’une bombe et a explosé dès les premières pages. La plume de l’auteur a détruit tout l’aspect mignon du conte.

Après avoir lu éloge sur éloge, je ressors déçue de cette lecture. Ce roman me semblait prometteur, moi qui adore les contes, et voici que le genre a totalement disparu sous l’univers étrange de Mathias Malzieu et de sa plume à laquelle je n’ai pas adhéré. L’histoire en elle-même est belle mais la vulgarité de certains passages m’ont enlevé cette impression de mignonnerie.

★★★★★★★★★★

Publicités

8 réflexions sur “La Mécanique du Coeur

  1. C’est vraiment dommage que tu n’es vraiment pas pu accrocher à la plume de l’auteur 😦 Moi c’est ce côté poétique qui m’a tant marqué et l’ambiance Tim Burtonienne m’a conquise. Les personnages étaient vraiment très attachants. Par contre, je me rappelle que je n’avais pas du tout aimé la fin.

    J'aime

  2. J’aurais, déjà, tendance à dire que l’appellation « conte » est assez fautive, puisqu’on a tendance à associer les contes aux enfants. Appelons ça un conte pour adultes.
    Je suis vraiment d’accord avec toi, même si j’ai réussi à en sortir plus positive, tout de même !
    Et malgré tout, cette lecture commune était un vrai plaisir.

    J'aime

  3. Haha effectivement comme je le pensais, tu n’a pas succomber au charme de ce conte pour adultes ! Même si quelques points ne m’ont pas fait avoir un coup de coeur, j’ai vraiment aimée. On est vraiment contradictoire toutes les deux dans nos ressentis de lecture x) ♥

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s