Pensées Végétariennes

55.jpg

De Voltaire par Renan Larue

Lecture 2016

Résumé : « Qu’y a-t-il de plus abominable que de se nourrir continuellement de cadavres ? », s’interroge en 1772 un fervent défenseur du végétarisme, qui fait aussi l’éloge de « cette admirable loi par laquelle il est défendu de manger les animaux nos semblables ». Contre toute attente, l’auteur de ces propos n’est autre que Voltaire. Le philosophe consacre depuis plusieurs années déjà les pages au sort des animaux de boucherie dans son oeuvre. Nul n’aurait soupçonné Voltaire de se faire le zélateur et théoricien du végétarisme. Ces passages épars n’en constituent pas moins un corpus homogène. Le problème de la responsabilité des hommes dans la souffrance des bêtes rejoint chez lui des préoccupations philosophiques plus larges et plus anciennes, à commencer par le problème du mal. Renan Larue réunit pour la première fois ses plaidoyers en faveur de la cause animale.

bande

J’ai reçu ce minuscule livre lors d’une commande cadeau. J’avais hâte de lire ce petit ouvrage car je pensais qu’il aborderait le végétarisme de façon plus légère.

Mon avis : Comme le titre l’indique, le sujet est le végétarisme. Nous entrons dans la vision de Voltaire, d’une manière très philosophique. Son avis personnel, des expériences, des histoires, un dialogue entre une poularde et un chapon, ce petit livre est bien fournis. Vous y trouverez donc de quoi associer philosophie et animaux.

Cette lecture m’a paru interminable. Trois jours pour lire 72 pages, cela a été rude pour moi. Je n’ai rien appris, je me suis ennuyée car la réflexion de Voltaire n’était pas aussi poussée que je l’aurai espéré. Je me suis déjà posée les questions que le philosophe s’est posé et j’en ai tiré de plus grandes conclusions. Ma lecture a été dure également car il n’est pas aller au bout des choses, j’aurai préféré un avis beaucoup plus poussé.

Je suis déçue de cette lecture. Le sujet me parlait mais les pensées de Voltaire se sont échappées lorsque mes yeux se posaient sur le livre. Peut-être suis-je trop exigeante mais l’aspect philosophique était trop présent et la combinaison des deux m’a dérangé. De plus, le contenu est maigre alors que le thème est si vaste. Il plaira à d’autres que moi.

Amoureux de la philosophie et de nos chers bêtes, vous trouverez certainement votre bonheur dans les mots de Voltaire, composé de quelques exemples, il satisfera votre soif d’idées.

★★★★★★★★★★

Publicités

2 réflexions sur “Pensées Végétariennes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s