Point final

44

De William Lafleur

Lecture 2016

Résumé : L’homme mort est le journal de bord d’un père de famille ayant mis en scène son propre décès pour observer les réactions de sa famille. Reclus derrière son ordinateur, il les regarde vivre au travers de ses écrans, grâce aux caméras et micros dont il a truffé son domicile avant de disparaître.

bande

Mon avis : Je n’avais jamais entendu parlé de ce livre avant de le gagner lors d’un concours. Lorsque je l’ai découvert, le résumé mystérieux et l’ambiance qu’il promettait m’intéressait au plus au point.

Il est parti, il n’est plus là. Lui, le père de famille de deux enfants et mari de Patricia. Il a rejoint le lieu où sa vie s’est terminée. Du moins, c’est ce que pense sa famille endeuillée. Croyez-le ou non, il n’est pas mort, c’est un fantasme pour mieux analyser l’impact de son absence au sein de sa demeure. L’auteur nous raconte l’expérience folle de cet individu.

Concrètement, je me suis retrouvée dans la peau d’une lectrice confrontée à un personnage principal avec un trouble psychologique. Quel individu sur cette planète est capable de faire souffrir ces proches de cette manière ? À mon sens, se faire passer pour mort et observer ses proches est pour moi source à une souffrance mentale inconsciente. Et j’avoue ne pas avoir l’habitude de lire ce genre de livre, toutefois, c’était une nouvelle expérience. Je suis sortie de ma normalité. Les membres de la famille ne sont pas attachants, aucun ne rattrape l’autre.

Au premier abord, ce roman m’a paru vraiment inquiétant et étrange. Le fait que le personnage principal espionne sa famille est une chose mais ce qui est dérangeant est que le lecteur est impliqué dans ce voyeurisme. La gêne était à un niveau extrême, à son comble. De plus, le narrateur est très froid dans ses propos, je qualifierai même de « trop » froid, si bien qu’il en devient détestable et gâche le plaisir de lire. J’aurai aimé avoir le ressenti du père de famille, connaître ses pensées, ses émotions et son mal-être. Il s’agit d’un sujet plutôt délicat et triste mais l’auteur est resté en surface sans entrer complètement au cœur de l’histoire. L’ambiance est frigorifique, glacée et sans saveur. Je ne trouve pas normal que la lecture soit si longue pour un si petit livre, je me suis ennuyée.

Plutôt qu’une véritable histoire, il s’agit de l’analyse de personnes endeuillées. La démarche est très intéressante mais bien trop fade pour y prendre du plaisir. Aucune émotion ni pensée n’est présenté, ni pour le père ni pour la famille. Cette analyse n’a donc pour moi aucun sens et aucun intérêt.

Je suis triste de devoir avouer que j’ai perdu mon temps avec cette lecture. Ce livre, qui à la base, était un blog, est un brouillon total. Je regrette d’avoir fondé tant d’espoirs en cette lecture.

★★★★★★★★★★

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s