Éloge des Ténèbres

42

De Michel Lemenuel

Lecture 2016

Résumé : En devenant l’assistante de cet ancien diplomate solitaire, aveugle et désespéré, la jeune Clotilde va découvrir la grandeur et la férocité des nations, la splendeur et les bassesses de la diplomatie. Le vieil homme blessé et brillant lui ouvrira alors ses archives, ses souvenirs, ses expériences. Il lui offrira une amitié profonde et respectueuse et lui confiera son tragique secret… Un secret qui la touchera profondément et lui fera admettre que le suicide est parfois une option raisonnable. Un suicide médité, préparé, organisé…

bande

Je remercie les Éditions Baudelaire de m’avoir proposé et envoyé cet ouvrage.

Mon avis : Clotilde est une jeune femme en quête d’avenir. Cherchant du travail par-ci, par-là, c’est dans une annonce de journal que sa vie va prendre un tournant différent. Un homme, une rencontre, un lien, une relation. Une page se tourne et une nouvelle commence. Mais pour l’inconnu, une page continue et se termine peu de temps après. Que peut bien refermer ce roman ?

Clotilde est une jeune femme à qui on s’attache rapidement. Elle est simple et le lecteur peut facilement s’identifier à elle. Elle est le souffle d’air de ce roman, cette touche de jeunesse, dû à son âge et à sa façon de penser. Le second personnage, cet homme, est tolérant, intelligent mais ce personnage que l’auteur voulait tant faire prendre vie ne m’a pas convaincu.

Le rythme de l’histoire est lent, le manque de rebondissements se fait ressentir. La lecture est donc légère, certes, mais également longue. La relation que Clotilde entretient avec son employeur est intéressante, conviviale et belle mais cela n’a pas suffit à me projeter dans ma lecture. De plus, j’attendais cet élément frappant qui allait me surprendre et me laisser sans voix, cette foule de sensations et je n’ai rien ressenti. Je suis restée à la surface de l’histoire, dans l’incapacité d’aller dans ses profondeurs.

Ce roman est plutôt, à mon sens, basé sur la réflexion que peut provoquer une relation amicale unique ainsi que le suicide, cependant, je n’ai pas su comprendre le message que l’auteur voulait transmettre. Je n’ai pas su où Michel Lemenuel voulait en venir et cela m’a déstabilisé. Je pense tout de même que son objectif était de nous donner une morale et de nous faire réfléchir sur le thème de la mort et de l’amitié mais je n’ai pas réussi à saisir le vrai message.

Il s’agit pour moi d’un roman léger sur un sujet à la fois beau et triste mais auquel il manquait cruellement de rebondissements ou de surprise pour me donner le déclic que j’attendais. J’avais le sentiment que je n’aimerai pas ce livre autant que je l’aurai voulu mais je suis déçue de ne pas avoir pu savourer cette lecture.

★★★★★★★★★★

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s