Psychanalyse des contes de fées

39

De Bruno Bettelheim

Lecture 2016

Résumé : Qu’est-ce qu’un conte ? Bruno Bettelheim, psychiatre d’enfants, y voit un rite de passage entre l’univers de l’enfance et le monde des parents. L’intérêt que les enfants portent à ces récits, les affects qu’ils éprouvent à leur lecture, prouvent que ces histoires sont pour eux affaire sérieuse. Le conte aide les enfants à donner du sens à leur vie : il formule à sa façon ce qui, du monde des adultes, leur échappe et les intriguent. La simplicité des situations et des personnages (bon/méchant, enfant/parent, héros/ennemi…) offre à l’imaginaire infantile des repères faciles pour reproduire, à quelques simplifications près, des pensées ou des sentiments qui ont été réprimés dans la vie réelle. Bettelheim retrouve dans le matériel des contes de fées les grands thèmes analytiques : « Les trois petits cochons » mettent en scène l’opposition entre le principe de plaisir et le principe de réalité ; Blanche-Neige se rattache aux conflits œdipiens ; La Gardienne d’oies, rapporté à l’interdit de l’inceste, indique la voie vers l’autonomie, etc. Des analyses qui vous feront relire autrement les contes de votre enfance !

bande

Mon avis : J’ai acheté cet ouvrage en quête d’enrichissement culturel. Les contes de fées ont été et sont actuellement une grande partie de mes plaisirs, il était donc évident que je me lance dans cette lecture.

Les contes de fées sont le symbole emblématique de la rêverie enfantine. Généralement, chaque petit est bercé par les contes. Les histoires qui nous ont été raconté sont vues d’un point de vue négatif pour certains et positif pour d’autres. Ce livre est donc le guide pour nous faire notre propre idée de ces histoires. Comme le dit le titre, ce livre est la psychanalyse de l’auteur du lien entre les effets de tel conte sur les enfants. Nous observons donc un lien qu’on ne soupçonnait sûrement pas. Ce qui se cache derrière les contes n’a donc plus, ou presque, de secrets pour le lecteur.

Le sujet du livre est les contes de fées, il est donc répartit en plusieurs catégories. Premièrement, nous apprenons les effets bénéfiques sur les enfants (par exemple : l’image de la méchante marâtre dans l’esprit de la petite fille). En seconde partie du livre, l’auteur ne s’attarde plus un élément du conte mais le conte en lui-même comme l’analyse complète de celui-ci. Le livre est donc dans l’ensemble très complet.

Le rythme est assez lourd. Bruno Bettelheim aborde de nombreux thèmes avec une quantité de mots techniques comme le complexe d’Oedipe, la théorie du ça ; moi et surmoi. Il faut donc, selon moi, avoir les connaissances de bases pour ne pas s’y perdre. Et même en ayant appris cela, j’ai trouvé qu’il n’était pas toujours évident de comprendre. Il faut donc, à mes yeux, ne pas se laisser déconcentrer. La lecture a été un peu longue dû à la richesse des informations.

Pour conclure, je dirais que ce livre a le mérite d’être complet et riche en analyses. Informatif et intéressant, il est important je pense, de le lire au moins une fois dans sa vie.

Je trouve personnellement qu’il est d’autant plus intéressant de se faire ses propres théories avec l’aide de celles de l’auteur. J’ai donc été globalement satisfaite de sa vision mais parfois en désaccord sur certains points. Cela entraîne donc une réflexion importante tout au long de la lecture.

★★★★★★★★★★

13775521_1066774736746724_7035021955607091211_n

Publicités

2 réflexions sur “Psychanalyse des contes de fées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s