Ne le dis pas à maman

13

De Toni Maguire

Lecture 2016

Résumé : L’histoire bouleversante d’une petite fille face à l’inceste et à la trahison. L’enfance de la petite Toni cache un secret qui a faille la tuer. Dès l’âge de six ans, son père abuse d’elle. Courageusement, elle révèle l’indicible à sa mère qui se réfugie dans le déni, ouvrant la voie à des années de tortures sexuelles et mentales. Enceinte de son père à quatorze ans. Toni ne pourra compter que sur elle-même pour échapper de ce monde de dépression et de folie. Faisant preuve d’une force de caractère incroyable, elle aura le courage de dénoncer son père aux autorités, ce qui la placera une fois de plus seule contre tous ….

bande

Mon avis : Nous embarquons au cœur de l’autobiographie d’une femme, une histoire triste et poignante, mêlant passé et présent, incompréhension et colère. Ce roman retrace la difficile histoire de Toni Maguire.

Il s’agit ici d’une autobiographie, donc une auteure qui écrit sa vie et son passé. Je me dois donc de respecter cela et de choisir les bons mots pour m’exprimer correctement sans que personne n’ait une version erronée de mes propos. Toni Maguire est l’actrice principale de ce livre, elle y raconte sa vie passée ainsi que ces instants présents.

J’ai tout d’abord trouvé le début très lent, l’ensemble se met doucement en place, j’ai senti les pages défilées. Concernant le rythme du livre, j’ai ressenti beaucoup de longueurs, sûrement car l’auteure a tenu à détailler les instants de sa vie, chose que je ne peux pas juger. Je reconnais toutefois de longs passages ennuyants, à mes yeux.

Puisque cet ouvrage parle de l’auteure, je tenais à dire quelques mots. Nous découvrons une petite fille puis une adolescente terrifiée, haineuse mais toutefois pleine de sagesse et d’amour dans un petit cœur meurtri. Elle n’a pas eu la vie facile, elle a vécu des événements traumatisants et pourtant, une partie de moi l’admire. Quel courage. J’ai encore du mal à réaliser que j’écris ces mots. Je ne réalise toujours pas son histoire et c’est à l’heure où j’écris cette chronique que je prends réellement conscience de la triste vie de l’auteure. Mes mots pourraient ressembler à de la pitié mais il n’y a rien de pire que cela après un tel drame. Non, mes mots ont la signification de la prise de conscience, de l’admiration et du courage. Malgré tout ce qu’elle a subit, il y a toujours eu de l’amour envers sa mère, un amour peut-être mérité, peut-être pas, mais beaucoup auraient fait place à la haine tandis que Antoinette, elle, n’était qu’amour.

Cette autobiographie nous apprend également les parents qu’étaient les géniteurs de Antoinette. J’ai été consterné, triste, en colère. Je suis passée par beaucoup d’émotions mais toutefois avec une pointe d’indifférence. Étant assez sensible, je n’ai pas voulu mettre mes sentiments sur le tapis, juste utiliser ma réflexion. Je ne dirais bien évidemment pas mon avis sur le comportement des parents ni pourquoi ils ont fait ça, mais je pense tout de même qu’il est important de se renseigner sur ce qui pourrait arriver à n’importe qui. Nous rencontrons donc un père violent aussi bien physiquement que moralement et une mère indifférente, il suffit juste de comprendre le pourquoi de leurs comportements et tout s’éclaircie.

Ce ne fût pas un coup de cœur mais j’ai tout de même apprécié ma lecture dans le sens où elle m’a fait beaucoup réfléchir et me poser les bonnes questions. Pourquoi ont-ils réagit comme cela ? Pourquoi si, pourquoi ça ? Une bonne dose de réflexion afin de mieux cerner l’être humain en souffrance.

Ajoutons un dernier point à cette chronique, parlons de l’histoire en elle-même, le vécu. Ma plus grande surprise et tristesse est de savoir que cela s’est réellement passé, que ce n’est pas une fiction, que tout est bien réel. J’ai de la colère au fond de moi. Comment peut-on infliger ça ? Pourquoi l’entourage de Toni Maguire a-t-il réagit comme cela (bien que je connaisse déjà la réponse, je ne comprends pas comment on peut rejeter quelqu’un) ? J’ai essayé de cacher mes émotions, mais je sais que mon moi intérieur est bouleversé, c’est peut-être pour ça que cette chronique est mal organisée et n’a ni queue ni tête. Toni Maguire reste pour moi un modèle de courage. La souffrance endurée n’a jamais effacé son amour pour sa mère. Je ne sais pas quoi ajouter d’autre, vous comprendrez sans doute mon mal-aise si vous avez lu ce livre. Un ouvrage poignant malgré quelques défauts.

Ma lecture a été un peu difficile à cause des longueurs que j’y ai trouvées, toutefois, il s’agit encore aujourd’hui d’un sujet tabou et il est essentiel de se renseigner à ce sujet et ce livre en est le parfait exemple. Je tiens à saluer le courage de l’auteure de coucher son passé sur des mots, à mes yeux, il ne s’agit uniquement de raconter cela pour prévenir des dangers. Il s’agit également d’une étape de deuil pour l’auteure, un pas en avant vers une guérison qui laissera, malheureusement, toujours des traces.

★★★★★★★★★★

N.B : Il est, à mon sens, impossible et irrespectueux de noter le témoignage d’un individu. Cependant, cette note n’est pas attribuée à la qualité de l’histoire mais à sa facilité de lecture, et d’un point de vue général, à la nécessité de prendre connaissance de cet ouvrage. Toutefois, la note comporte également mon ressenti au long de cette lecture.
Publicités

6 réflexions sur “Ne le dis pas à maman

  1. Moi je la trouve bien ta chronique et ça me donne envie de lire le livre, comme tu dis c’est un sujet tabou alors on ne sait pas toujours quels mots utilisés.
    On en rediscutera quand je l’aurai lu :).

    J'aime

  2. Moi aussi je trouve que ce n’est pas évident de noté ce genre de livres. Tsé on ne peut pas vraiment juger le récit de l’auteure… Mais en soit, ce livre m’avait vraiment marqué et je ne comprends toujours pas sa mère. Ca m’a choqué !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s